Alternatiba, créations citoyennes !

alternatiba

« Changeons le système pas le climat » « Nos enfants nous remercieront », tels sont les slogans d’Alternatiba.

Le mouvement, né à Bayonne en 2013 souhaite par l’organisation de villages des alternatives présenter au public le temps d’une journée, les initiatives économiques  avec une empreinte écologique moindre et créatrices de liens sociaux qui nous permettent de tendre vers une société pérenne et où il fait bon vivre.

Finance éthique, monnaies locales, agriculture urbaine vivrière, éducation à la coopération dès l’enfance, fablabs et Do It Yourself, échanges de savoirs, récupération, recyclage, énergies renouvelables, déplacements doux, économie circulaire en sont les principaux éléments. Ils dessinent une société vers laquelle nous aurions à tendre pour espérer rester en cohérence avec nos territoires et les autres êtres vivants.

Les Alternatibas montrent que cette transition peut être fait dans la bonne humeur. Ils focalisent sur le positif, sur ce qui est à notre portée et se lient souvent à des initiatives de transition locale. Les collectifs de citoyens Alternatiba se créent spontanément. Dans leur continuité, ils souhaitent en lien avec les élus organiser notre monde de demain, respectueux de la planète et dans l’esprit du vivre ensemble.

En 2015,  pour faire le lien entre les villes et mobiliser pour la COP21, une équipe de motivés effectuera un tour en tandem à 3 ou 4 de 5600 km pour le climat. Ils sont partis de Bayonne le 5 juin et arriveront à Paris le 26 septembre. Ils passeront par l’Espagne, l’Allemagne, le Luxembourg, la Belgique, pour mobiliser au-delà de nos frontières. Les tandems à 3 ou 4 symbolisent l’effort partagé que nous avons à faire pour construire cette altersociété qui est en train de naître.

De toute façon, nous n’aurons pas le choix, ce changement peut-être doux et dans la bonne humeur en nous y préparant dès maintenant ou brutal et inconfortable si nous nous réveillons lorsque nous aurons extrait tout le pétrole, le charbon et d’une manière générale les ressources finies terriennes, dans 1 ou 2 générations.

A Mulhouse, le 1er Alternatiba, c’est le 19 juillet au Parc Salvator, dès 10h.

Mulhouse Collaborative 2020

tram

Dans son livre la nouvelle société du coût marginal zéro, Jérémy Rifkin nous laisse imaginer un monde où l’argent grâce aux nouvelles technologies a de moins en moins sa raison d’être. Il y conjugue l’internet des communications que nous commençons à connaître, avec un internet des énergies renouvelables où chacun devient prosommateur (à la fois consommateur et producteur) et un internet de la logistique où les entrepôts et moyens de transport, toujours partiellement occupés sont mutualisés. Nos besoins essentiels sont alors satisfaits de manière quasi-gratuite. Lire la suite

Petit entrepreneurship, solidarités et écologies pour une nouvelle économie

La crise existe-t-elle vraiment où est-elle un prétexte pour faire perdurer un système devenu caduc ?

Les TPE (Très Petites Entreprises) sont les entreprises qui ont généré le plus d’emplois ces dernières années. 37% des français ont le projet de se mettre à leur compte ou de créer leur propre emploi. Seuls 10% passent à l’action. La création d’entreprise ne serait-elle donc pas une piste à favoriser pour répondre à cette pseudo-crise ?

Lire la suite

Décideurs politiques : tirage au sort vs gratuité du mandat

Guide en traineau à chiens, j’ai beaucoup observé les meutes pour comprendre leur fonctionnement et ainsi faire des parallèles avec les fonctionnements humains. Les amérindiens, par le passé procédèrent de même et s’inspirèrent en particulier du loup pour établir leurs fonctionnements sociaux notamment.

Lire la suite

Politique : vers une écologie libérale et populaire

terreJe crois beaucoup au libéralisme, dans le sens où il encourage l’innovation par l’entrepreneurship, mais surtout pas à ce qu’on en a finalement fait avec le prolongement de la finance et le trading instantané, déconnectant la bourse de toute réalité de terrain, au détriment des hommes et de la nature.

La mise en place de l’économie que je propose nécessite une écologie à la fois libérale, mais aussi populaire. Le libéralisme devra être mesuré et reconnecté à ses fondements. A la base, il permet l’épanouissement du plus grand nombre, nous permettant de subvenir à nos besoins dans une certaine liberté. Un individu épanoui et réalisé est ensuite sain pour le groupe et peut même s’y investir. Ce qui ne fonctionne pas c’est le néolibéralisme ou le capitalisme de connivence (corruption, copinage …) tel ce que nous vivons aujourd’hui.

Lire la suite

Entreprenons la France ! Entreprenons la planète !

 

IC MotocoDevant le manque d’efficacité de notre système de gouvernance actuelle, il semblerait que nous avons à prendre nos responsabilités et à nous atteler à la tâche.

Créons les écoles que nous souhaitons, des lieux où le rapport entre les générations reprend tout son sens, ouvrons des écoles pour apprendre la santé, rachetons du bien agricole pour de l’agriculture vivrière saine, transformons nos colonies de vacances ou autre lieux écotouristiques en centres d’éveil à la Terre et à la nature, créons des entreprises financièrement saines et à empreinte sociale et environnementale positive  ….

Pour chaque opération, réunissons-nous au sein d’un projet participatif citoyen.

Lire la suite

Social et business : suppléer aux défaillances de l’état par les ressources de l’entreprise

rse-schema (1)Nous le voyons bien, l’état est de moins en moins performant dans la mise en place de solutions qui respectent l’homme et l’environnement : TAFTA, développement des OGM, système éducatif, persistance de la recherche nucléaire ….

Lire la suite